I C’EST TOUJOURS LA PENSÉE QUI GUIDE L’ACTION.

Pour bien saisir ce qu’est véritablement le naturisme et éviter les pièges, les lieux communs, il convient donc d’en rechercher l’essence même ; de revenir aux origines de cette forme de pensée, pour en comprendre la dynamique, ses sources d’inspiration et ce qui a bien pu motiver des personnes à braver les interdits, les tabous de la société, au point parfois d’en perdre la vie dans d’atroces souffrances.

Quelles sont ces sources qui constituent le « génome », en quelque sorte, du mouvement naturiste contemporain ? Pour le savoir, il convient de s’intéresser à l’histoire des philosophies et de comprendre les influences que celles-ci ont pu exercer les unes sur les autres.

L’exceptionnelle « cartographie » réalisée par Simon Raper, nous montre les liens qui relient les différents courants de cette histoire. En effet, rien ne naît spontanément du néant en la matière. Les changements s’opèrent par apport de couches successives et par sédimentation.

À voir cette énorme « nébuleuse » constituée d’autant « d’étoiles » qu’il existe de philosophes, on se sent un peu perdu et on se demande bien par quel bout commencer notre enquête.

Marcel Kienné de Mongeot (1897-1977), un des pères fondateurs du naturisme en France, nous montre une piste à explorer. Celle des gymnosophes :

 » Je ne suis ni naturiste ni encore moins nudiste, mais terme que j’ai lancé et qui semble prendre beaucoup : Gymnosophe.  C’est à dire sage vivant nu, recherchant la vérité et luttant contre tout ce qui est néfaste  à l’homme, physiquement et moralement… «  –  Kienné de Mongeot, 1952

D’autres marqueurs peuvent aussi être recherchés, parmi lesquels le rapport au corps et à la nudité bien-sûr ; mais aussi l’hygiénisme et ses sources ; les pratiques sportives et le thermalisme ; la façon de s’alimenter et le végétarisme ; les rapports éthiques et moraux entre l’homme, l’animal et la nature ; les rapports humains et notamment l’égalité entre les femmes et les hommes, ou plus généralement le respect d’autrui sans discriminations d’aucune sorte ; le pacifisme ; bref, tout ce qui constitue l’ensemble des valeurs portées aujourd’hui par le naturisme et que l’on retrouve synthétisées dans sa définition internationale.

Alors allons-y et cheminons ensemble dans cette épopée philosophique…